Evolution

     Autour de 44-45 ans la vue de près devient de plus en plus difficile : au début juste pour la lecture de très petits caractères, en fin de journée ou lorsque la lumière est faible. Puis, le vue de près devient floue et il faut éloigner l’objet regardé.
     La presbytie évolue entre 45 et 55-57 ans. Cette évolution se fait de manière semblable pour tout le monde, mais des variations individuelles persistent. Les paliers d’évolution se font tous les 2-3 ans.
     Le maximum de presbytie est le même pour tout le monde : il s’agit de 3 dioptries (d’addition par-dessus la correction pour la vision de loin ).



Mesure

     Il y a plusieurs façons de quantifier les capacités d’accommodation. La plus souvent utilisée consiste à faire lire un texte, à 40 cm, avec les lunettes pour la vision de loin. On rajoute des verres entre + 0,75 dioptries et + 3 dioptries (+ 3 est le maximum de correction de la presbytie) pour que le patient puisse lire le paragraphe le plus petit



Correction : comme tous les défauts visuels, la presbytie peut être corrigée par lunettes, lentilles ou par la chirurgie.

     Les lunettes sont de 3 types :
          Pour la vision de près uniquement : la surface entière du verre est dédiée à la vue de près
          Pour la vision de près et de loin (double foyers) : la partie supérieure du verre est dédiée à la vision de loin, alors que la partie inférieure l’est pour celle de près
          Pour la vision de près, intermédiaire et de loin (progressifs) : la partie supérieure du verre est dédiée à la vision de loin ; puis, la courbure du verre change : plus on descend, plus le verre correspond à une vision intermédiaire, puis de près
     Les lentilles de contact multifocales : elles ont plusieurs zones concentriques, pour la vue de loin et celle de près